Comment améliorer la fertilité chez la femme ?
4 routines naturelles à adopter

Tu es en essais bébé et tu te demandes si booster sa fertilité naturellement est possible ? Je te réponds tout de suite : oui ! En tant que naturopathe, je confirme que des solutions naturelles existent pour augmenter ses chances de tomber enceinte. Voici 4 conseils à mettre en pratique dès maintenant.

booster sa fertilite naturellement

1/Adopter une alimentation qui favorise ta fertilité

Nous le savons, l’environnement dans lequel nous évoluons ne favorise ni la santé ni la fertilité. De nombreuses études scientifiques sur le lien nourriture-fertilité le prouvent : les habitudes alimentaires occidentales mettent à mal l’équilibre hormonal féminin. (1)

En naturopathie comme dans les autres médecines holistiques, l’alimentation tient une place primordiale car elle influence notre équilibre général. Manger sain et équilibré est bien sûr essentiel à chaque étape de la vie ! Tout le monde le sait… mais le faire au quotidien est moins évident.

 

 Alors pendant cette période de préconception, accorde-toi ce temps que tu ne prends pas habituellement :

 

  • Évite le sucre et les aliments à indice glycémique haut qui créent un pic brutal de glycémie (pain blanc, riz à cuisson rapide, pétales de maïs…). Ils perturbent le système hormonal en plus d’affaiblir l’immunité.
  • Tourne-toi vers les protéines animales (maigres et bio) et végétales (légumes, légumineuses, oléagineux, spiruline…) : elles soutiennent l’équilibre hormonal et la fertilité ovulatoire.
  • Ne lésine pas sur les oméga 3 : ils régulent ton cycle et augmentent la circulation utérine. On en trouve dans de nombreuses huiles végétales comme l’huile de lin, dans les légumes (épinards, avocats…) ainsi que dans les poissons gras (à préférer sauvages plutôt que d’élevage).
  • Pars en quête de vitamines ! Consomme régulièrement des fruits et légumes secs et frais, des céréales complètes… le tout en bio de préférence.
  • Adopte des aliments bons pour ta flore intestinale, car elle aussi joue un rôle dans ta fertilité. Laitages fermentés, pain au levain, légumes lacto-fermentés… tous sont riches en probiotiques, ces micro-organismes indispensables à ton équilibre intestinal.

 

Pour résumer, privilégie une alimentation constituée de produits non transformés et non pollués, bénéfiques pour tes organes, tes hormones et ton moral. Faire une détox fertilité pour préparer sa grossesse permet d’aller encore plus loin dans la purification de son corps. Et elle est également conseillée pour la fertilité masculine !

2/Prendre (vraiment) du temps pour soi

Toutes les femmes sont confrontées à des maux ou des désagréments dont elles se passeraient bien : nervosité, troubles du sommeil, inconfort émotionnel… Tu as certainement déjà ressenti ce besoin de ralentir, de te relaxer, de mieux respirer, de lâcher prise.

 

À cela s’ajoute aujourd’hui un objectif de grossesse et peut-être la crainte de ne pas y arriver ? Dans le cadre d’un désir d’enfant, il arrive que la frustration, la perte de confiance, la colère ou encore la tristesse s’en mêlent.

Il est alors temps de mettre en place des routines de bien-être qui tiendront à distance la pression et le stress ! 

Des outils existent pour t’aider à vivre cette période d’attente plus sereinement afin de favoriser la fertilité : sophrologie, méditation, relaxation, réflexologie, etc.

 

Fais-toi du bien physiquement et mentalement. Trouve la méthode qui te convient et qui te permettra :

  • de te reconnecter à ton corps ;
  • de te détendre et de t’apaiser ;
  • de reprendre confiance en toi et de ne plus culpabiliser si tu te sens en « échec » ;
  • d’accueillir tes émotions sans pour autant qu’elles te submergent.
 

Engage-toi à prendre ce rendez-vous avec toi-même, seule ou accompagnée par une professionnelle comme dans mon accompagnement Baby Boom où la sophrologie est au programme !

3/Pratiquer l’automassage pour renouer avec son ventre

Se reconnecter à soi et à son corps passe sans conteste par le toucher. On pense à se masser les jambes, le dos, mais on délaisse souvent le bassin, cette zone pourtant précieuse.

Et si tu mettais de la conscience dans ce futur cocon ? Si tu apportais une attention particulière à ton utérus et tes ovaires ? 

Au-delà de la dimension affective et émotionnelle, se masser permet d’augmenter l’afflux sanguin au niveau des organes reproducteurs.

Verse une huile végétale dans tes mains et masse-toi en allant dans le sens des aiguilles d’une montre. Tu ressens des tensions ? Cherche à les défaire et observe quelles pressions manuelles douces te font du bien. En faisant ça, d’une part, tu dénoues ces crispations installées dans ton ventre, et d’autre part, tu actives la microcirculation. Le sang est envoyé vers les organes reproducteurs pour booster ta fertilité naturellement.

Je t’apprends les bons gestes lorsque je te reçois pour ton massage fertilité à mon cabinet. Et tu repars avec ton petit protocole personnalisé d’automassage ! Je t’enseigne aussi cette technique dans mon programme Baby Boom.

4/Booster sa fertilité naturellement avec les plantes

En tisane, en huile essentielle, en hydrolat, en huile végétale… les plantes sont des alliées pour maximiser ses chances de grossesse.

• Les huiles végétales pour se masser en préconception

Tu te demandes quelle huile végétale choisir pour te masser le ventre ? Tu as raison : elles n’ont pas toutes les mêmes propriétés.

En première phase du cycle, opte pour l’huile de ricin : elle booste le développement de l’endomètre et aide à la sécrétion de glaire cervicale. Utilise-la uniquement de la fin de tes règles à l’ovulation, car elle est drainante.

L’huile de sésame est très courante en massothérapie, car elle est bien supportée. L’huile de noyau d’abricot quant à elle, est parfaite pour travailler en profondeur. Tu peux aussi opter pour l’huile d’amande douce.

Achète des huiles végétales bio et en flacon teinté (cela préserve toutes leurs propriétés).

• Les huiles essentielles qui aident à concevoir

Si tu n’es pas en parcours de PMA, tu peux ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles à ton huile végétale lors de tes automassages. Attention, les huiles essentielles ne s’appliquent jamais pures sur la peau ! Sois toujours précautionneuse et renseigne-toi auprès d’un professionnel avant de t’en servir.

L’HE de Géranium Bourbon par exemple, régule les troubles hormonaux. En très petite quantité (1 à 2 gouttes), elle est utilisée pour masser les ovaires.

L’HE de Menthe Poivrée est une stimulante ovarienne.

L’HE de Cyprès et de Sauge Sclarée sont « œstrogène-like », donc employées uniquement en 1ʳᵉ phase du cycle et jamais en cas d’antécédent de pathologie hormono-dépendante.

 

 

Tu souhaites te faire accompagner pour apprendre à booster ta fertilité naturellement ? Réserve une consultation pour bénéficier de mon expertise et de mes conseils personnalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *